Rencontre avec Muriel Souzais bénévole secrétaire de notre section

03 août
Rencontre avec Muriel Souzais bénévole secrétaire de notre section

En ce mois d'août, je vous propose de prendre quelques minutes pour découvrir les bénévoles de notre section. Ils sont nos forces vives qui travaillent dans l'ombre pour faire exister notre section et faire briller nos athlètes. Il me semble important de leur rendre hommage pour tout le travail accompli saisons après saisons. Aujourd'hui la parole est donnée à Muriel Souzais, bénévole au sein de notre section en tant que secrétaire. En plus de cette casquette, Muriel est présente lors de nos divers événements pour aider à leurs bons déroulements.


ASMHSA : Bonjour Muriel, tu es notre secrétaire. En quoi cela consiste-t-il ?

M.S : Bonjour effectivement je suis secrétaire. À ce titre, je gère l'aspect administratif comme par exemple les licences de nos athlètes. Je suis également présente lors de l'organisation d'événements au sein de notre section.


ASMHSA : Muriel, depuis quand as-tu rejoint la section ?

M.S : J'ai rejoint la section en septembre 2017, suite à ma découverte de celle-ci sur internet.


ASMHSA : que t'apporte au quotidien ton bénévolat ?

M.S : mon bénévolat me permet de maintenir une activité et de me sentir utile. Des contacts amicaux et un lien avec l'ASM, mon club de rugby de cœur.


ASMHSA : avais-tu des contacts avec des personnes en situation de handicap avant d'intégrer la section ?

M.S : Oui, j'avais quelques travailleurs handicapés dans mes équipes. Mon entreprise (Orange) sensibilisait beaucoup ses managers à cette cause.


ASMHSA : ton regard sur le handicap a-t-il changé depuis ton bénévolat ?

M.S : Oui, notamment sur l'importance pour les personnes handicapées de pouvoir comme les valides se défouler dans une activité sportive, laisser libre cours à leur esprit de compétition et se constituer un réseau de relations sociales et amicales. L'entretien de sa condition physique me semble encore plus important pour les personnes handicapées que pour les valides. Enfin, j'ai découvert le nombre important de handicaps dus à des maladies, je pensais que chez les personnes jeunes, on avait surtout des handicaps congénitaux ou suite à des accidents.

Retour