La vie des bénévoles : les dirigeants club

21 juil.
La vie des bénévoles : les dirigeants club

Dans tous les clubs de rugby, quelle que soit leur taille il y a de nombreux bénévoles qui œuvrent au quotidien pour mettre leurs sportifs dans les meilleures conditions. Aujourd'hui, nous mettons en lumière les bénévoles qui font vivre le club dans son ensemble.


Un travail transversal

Être dirigeant club, gérer la vie de l'association, rejoint sur de nombreux aspects ce que font les dirigeants équipe. Ils s'assurent que les événements ponctuels, tels la galette des rois, une remise de trophée, ou encore l'assemblée générale, se déroulent du mieux possible. Que chaque petit détail soit anticipé, pour que tout se déroule parfaitement.

C'est également une mission du quotidien. Il faut faire en sorte que chacun, joueurs, staffs, salariés et bénévoles travaillent ensemble, dans une parfaite confiance les uns envers les autres. Ça passe par une multitude d'actions d'apparences anodines, qui mises les unes au bout des autres, font que tout ce qui se passe au sein du club, soit le plus naturel possible.

Il n'y a pas formellement une équipe dédiée à ce travail transversal. On retrouve une base solide de bénévoles qui œuvrent dans diverses commissions de la Section Rugby, en parfaite harmonie avec les salariés du club.

La convivialité pour maître-mot

Avec une vision extérieure au club, si tout semble parfaitement huilé, organisé. Ce n'est pas le fruit du hasard.

Il y a d'un côté une équipe de bénévoles et de salariés en place depuis de nombreuses années. Une certaine forme d'automatisation des tâches s'est mise en place, des habitudes ont été prises, ce qui confère à la vie de l'association une sorte de routine rassurante et efficace.

D'un autre côté, il y a des personnes motivées, salariés comme bénévoles, qui ont compris que pour fonctionner, le club a besoin de cohésion et de convivialité. C'est particulièrement vrai lors d'événements comme le loto, où les salariés du club sont présents, aident, en dehors de leur temps de travail, et deviennent en quelques sortes bénévoles. Ca permet de resserrer les liens entre les personnes, si importants pour le bon fonctionnement de l'association.

La confiance comme lien entre les personnes

Au-delà de la convivialité nécessaire pour que chacun apporte avec plaisir sa pierre à l'édifice, il est primordial qu'une réelle confiance s'installe entre les personnes, qu'elles soient bénévoles ou salariées.

Cette confiance, elle se travaille au quotidien, en s'assurant que tout soit en place, tout soit parfaitement préparer, pour n'avoir à gérer au final que l'impondérable ou l'urgence. Avec le temps, l'ancienneté des différentes personnes au sein du club, cette confiance s'est installée petit à petit, par rapport aux compétences de chacun, sa bonne humeur, sa capacité à tisser des liens forts avec les différentes personnes du club.

Cette confiance est primordiale lorsqu'il s'agit de gérer un cas délicat. Le cas craint par le plus de monde, c'est la blessure lors d'un déplacement. Ce n'est jamais facile à gérer, même avec des années d'expérience. Dans ce cas-là, il n'y a plus de dirigeant club ou équipe qui tienne. On est là pour faire en sorte que quelle que soit la gravité de la blessure, tout se passe pour le mieux, et assurer une information précise aussi bien à la famille du joueur, surtout lorsqu'il est mineur, qu'aux personnes concernées au sein du club pour toute la partie administrative.

Plus qu'un club, c'est une famille

En facilitant au maximum l'ensemble des tâches quotidiennes ou ponctuelles de la vie du club, les personnes qui interviennent le plus régulièrement dans ce travail transversal sont les artisans d'une autre façon de penser le club. Ce n'est plus l'association de personnes au service d'un club, mais une famille. Chacun est attentif au bien-être de l'autre. Pour beaucoup de personnes, les relations qui les unissent sont devenues au fil du temps plus qu'amicales, presque familiales.

Un dernier grand chantier à achever

L'Ecole de Rugby, au sein de la Section Rugby de l'ASM Omnisports, a un fonctionnement différent des catégories Cadets, Crabos et Espoirs. C'est en grande partie dû à sa raison d'être. L'Ecole de Rugby concerne les jeunes joueurs entre 6 et 14 ans. Les formats des rencontres sont différents. Ce sont des tournois, et non des championnats. On retrouve les mêmes différences entre l'Ecole de Rugby et les catégories Cadets et supérieures, qu'entre l'école primaire et le collège, à plus forte raison le lycée.

L'Ecole de Rugby apporte les bases solides aux jeunes joueurs, un début de perfectionnement pour les meilleurs. La Formation approfondie les enseignements, se positionne sur le perfectionnement. L'Ecole de Rugby apprend aux enfants avec des éducateurs, la Formation apprend aux adolescents et jeunes adultes avec des entraîneurs. Ce sont deux rôles très différents.

Malgré cette suite logique, et l'implication des acteurs de la Formation dans différents événements de l'Ecole de Rugby, les liens unissant les personnes de l'Ecole de Rugby et de la Formation ne sont pas aussi forts et intenses qu'on le souhaite, pour que tout soit encore plus fluide.

Il existe déjà un lien assez naturel entre la catégorie moins de 14 ans et Cadets Gaudermen (moins de 15 ans), mais avec les autres catégories, les liens ne sont pas aussi évidents à mettre en place. En concertation avec l'Ecole de Rugby et la Formation ASM, plusieurs actions ont été décidées. Certaines sont déjà en place, les autres arriveront au fil du temps. Le but est que les acteurs de l'Ecole de Rugby et de la Formation se connaissent mieux, pour que le fonctionnement global de la Section Rugby soit encore plus fluide, plus efficace, et que nos joueurs s'épanouissent encore plus et progressent plus vite dans leur double projet, rugby et scolarité.



Texte : JB / ASM Omnisports

Retour