Boxe professionnelle

Les boxeurs professionnels vivant de leur sport sont très peu nombreux. Et, pour avoir ce statut, le chemin est long et semé d'embûches.

Un bon boxeur amateur va pouvoir prendre une licence jeune pro et participer à des combats lors de galas. Il pourra disputer le critérium espoirs (jeunes pros) puis le tournoi de France. Au fur et à mesure qu'il gagnera des combats, contre des adversaires de mieux en mieux classés, il pourra disputer la coupe de France et prétendre à devenir challenger du champion de France, voire demi-finaliste ou finaliste si le titre est libre.Le boxeur professionnel est un atout majeur. C'est l'image du club, celui qui donne envie de venir, qui créée une vocation. L'ASM Omnisports a eu et a encore en son sein des professionnels de haut niveau. Ils sont actuellement 4. C'est une jeune femme, Farida El Hadrati, qui a le plus beau palmarès. Elle est championne de France catégorie super-léger de la Super Ligue Pro, et championne Intercontinentale WBF dans la même catégorie. L'ASM Omnisports, lors d'une soirée de gala, a organisé dans la salle du COSEC son combat pour le titre WBF, face à la bulgare Kremena Petikova.

Kamal Mohamed boxe dans la catégorie des mi-moyens. Il a combattu en 2010 dans le critérium espoirs et le tournoi de France. Il a atteint la finale de la coupe de la coupe de France en 2012 et était challenger au titre national. Il s'est blessé en 2013 mais a repris l'entraînement dernièrement et devrait bientôt boxer à nouveau.

Morgan N'DONG ZUÉ gala du 18.05.2014.2014Après une belle carrière en amateur, Morgan N'Dong Zué, super-léger, est un jeune professionnel prometteur qui a gagné le critérium espoirs et perdu en finale du tournoi de France. Il enchaîne maintenant les victoires en professionnel.