Historique

En 1925, l’ASM qui comporte déjà de nombreuses activités, y ajoute le tennis.

Le tennis possède, quasiment dès sa création, une importante structure : quatre courts en terre battue en extérieur et un mur en terre battue, agrémentés d’un vestiaire et d’une buvette, situés sur l’avenue de la République, à Clermont-Ferrand, ainsi qu’un court couvert, au sol en caoutchouc, et un fronton extérieur, partagé avec la pelote basque, rue Montlosier.

Le tennis connaît, dans les années soixante, un fort développement nécessitant l’agrandissement des structures. Des extensions sont réalisées, Avenue de la République, en 1963 : un court extérieur en terre battue, un court extérieur en dur, deux courts couverts en terre battue, deux vestiaires. Un nouveau Club-house est réalisé en utilisant un pavillon de l'Avenue de la République. Celui-ci sera détruit lors de l’élargissement de l’avenue.

Les sites de Montlosier et de la République étant saturés, les salles du COSEC sont construites, à La Gauthière, en 1978, pour abriter les sections handball, judo et basket. La section tennis bénéficiera de trois courts couverts en Teraflex, tracés dans les salles multisports.

A partir de 1986, le transfert des activités sportives, autres que le Rugby, de l’Avenue de la République et de Montlosier, entraîne la construction de nombreux bâtiments. Le tennis profite de ces nouvelles constructions avec la réalisation de quatre courts couverts en moquette, quatre courts extérieurs en terre battue -dont deux seront ultérieurement couverts par une bulle, en hiver-, trois courts extérieurs et un mur en Green Set. A ces courts, sont adjoints un bâtiment qui abrite, à l’étage, salle à manger, cuisine, logement de fonction, Club-house, bureau, bar, salon télé, terrasse et, au rez-de-chaussée, deux vestiaires, deux bureaux, une salle des professeurs et une réserve.

L’ASM Omnisports Section Tennis a participé à de nombreuses compétitions, au cours de ses 90 années d’existence, et a glané de nombreux titres, tant au niveau régional que national, voire mondial (3 titres) et, ce, dans toutes les catégories d’âge, des plus jeunes aux vétérans, aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

En 1950, l’équipe formée de Laskiewicz, Ulmer, Abraham, Boisson, Théron et Léger, remporte le critérium de France. 

En 1955, Michelle Mizen devient championne de France cadette. En 1959, l’équipe féminine s’octroie brillamment le titre de championne de France de troisième division. Dans les années 60, les équipes de la Section tennis de l’ASM Omnisports, constituées de jeunes formés au sein du club, dominent le tennis régional. En 1966, l’équipe masculine devient championne de France de troisième division nationale. 

Chez les féminines, Sylvie Touzery se distingue en remportant le Critérium National du Figaro, en 1967, et le titre de championne de France troisième série, en 1970.

Dans les années 70/80, la section tennis participe au développement du tennis avec des équipes fanions en N1 chez les filles (M. Mizen, H. Scholastique, C. Delorme, M.C. Brochard, S. Touzery, A.M. Mioche et O. Morel) et en N2 chez les hommes ( J.C. Bonhomme, J.F. Verdier, R.Godillat, Y. Fabre, J.P. Tixeront, PH. et J.H. Roger Berubet, O.Jabelot et B.Delorme). 

L’ASM est alors le club de référence de la ligue d’Auvergne en remportant, notamment, les titres de champions de ligue (H. Scholastique, C. Delorme, J.C. Bonhomme, L. Raymond).

La Section tennis a connu un rayonnement national dans les années 90. L’équipe de l’ASM Tennis -dans laquelle figurait Bruno Delorme, actuel directeur sportif de la section-, après avoir été championne de France de D2, puis de N1B, accède en Elite où elle se maintient pendant 10 ans avec, en particulier, des joueurs du club tels que C. Ferreira, R. Dupré, S. Grolier, F. Raynaud et L. Raymond. Et, ce, jusqu’en 2000, lorsque la politique générale du club change et se réoriente vers la formation. Durant cette période l’équipe féminine accède à la N1B avec V. et N. Vandermesch, V. Favory, C. Soubis et F. Vielgrojean.

Plus récemment le club a remporté plusieurs titres de Champion de France avec Emma Bardet, en 2012, dans la catégorie 12 ans et, chez les seniors plus : H. Scholastique (2002 et 2007) et J.C. Bonhomme (2014).

Le fort accent mis sur la formation des jeunes durant les dix dernières années permet, aujourd’hui, d’avoir au sein des équipes fanions plusieurs jeunes issus du club avec, chez les filles, M. Cor, E. Poncetta, V. Vandermesch, S. Petrides et E. Bardet et, chez les garçons, V. Nourissat, A. Libaud, P. Montrieul, J. Hays et C. Raymond.

L’ASM Omnisports Section Tennis est, en 2014, avec 670 licenciés, l’un des clubs les plus importants de la région. Son effort de formation lui permet d’enregistrer de nombreux résultats individuels ou par équipes tant chez les jeunes que dans les catégories seniors plus.