Les Espoirs 4e, les Crabos victorieux

02 sept.
Les Espoirs 4e, les Crabos victorieux

Ce week-end, se déroulaient les finales du Championnat de France Espoirs à VII. Dans le même temps, nos Crabos rencontraient Nevers en amical.


Crabos

Bien que cette rencontre était amicale, il n'est restait pas moins qu'il fallait s'en servir pour travailler, peaufiner les détails en vue du début de championnat. Nos joueurs, ainsi que les jeunes de Nevers ont pris cette rencontre très au sérieux, et beaucoup d'application.
D'entrée de jeu, on voit nettement les ambitions des deux équipes s'afficher. Produire du jeu, faire vivre un maximum le ballon. Et à ce jeu, ce sont nos jeunes joueurs qui s'en sortent le mieux. La double confrontation contre les jeunes de Leicester porte ses fruits, beaucoup d'automatismes sont déjà présents. Les affinités entre joueurs sur le terrain, remarquées face aux Tigers se font encore plus sentir.
Mais malgré cette belle énergie offensive, il a fallu aussi travailler la défense. Nevers a su par moment mettre nos joueurs sur le reculoir, les mettre en danger. La belle osmose déjà bien présente dans le groupe a permis de faire la différence, en plus de l'avantage physique de nos jeunes sur Nevers. Au coup de sifflet final, nos jeunes s'imposent 48 à 19, au terme d'une rencontre très plaisante à regarder, et dans la très bonne humeur.

Après la rencontre, Fred Sciauvaud est content de son groupe "On a pu voir pas mal de choses qu'on a travaillé depuis la reprise. Tout n'est pas parfait, loin de là, mais les bases sont solides. On ne s'enflamme pas, la saison est longue, certains joueurs auront beaucoup de matches à jouer, avec les différentes sélections. Le révélateur sera le championnat qu'on devra aborder d'entrée de jeu avec le plus grand sérieux et la plus grande application."


Score final : ASM 48 - 19 USON Nervers


Espoirs

Samedi 31 août, le groupe Espoirs était à Massy pour les finales du Championnat de Rugby à VII. Cette compétition au niveau très relevé permet de préparer au mieux les joueurs au jeu de vitesse. "Pour notre équipe, c'est idéal, notre jeu est traditionnellement fait de mouvements, on essaye toujours de faire vivre le ballon. En ça, le VII est génial pour nous, en plus des qualités techniques et physiques qu'il impose aux joueurs", relève Philippe Gauran.
Le 1er match de la journée se fait face à Castres. Très vite, nos Espoirs prennent le dessus et dominent la rencontre. Ils s'imposent 35 à 19. La rencontre suivante s'avère plus délicate, face à Montpellier. "Montpellier est une équipe difficile, ils ont des gabarits imposants et très mobiles, on s'attendait à avoir du mal, ça a été le cas.", résume Adel Fellah. Mais l'ASM s'impose en 1/4 de la Cup sur Montpellier, 26 à 21, au terme d'un match très engagé, très rythmé. Un match qui marque physiquement nos joueurs.
La 1/2 finale se joue contre une équipe que nous connaissons bien, formée d'éléments très joueurs, Lyon. Et la rencontre va vite. Très vite. De l'attaque à tout va. Et c'est Lyon qui tire mieux son épingle du jeu, avec un peu plus de réussite aussi. Lyon s'impose 35 à 21 et file en finale, contre La Rochelle.
Pour le match de la 3e place, nos Espoirs rencontrent Grenoble. La densité des rencontres jouées jusqu'à cette petite finale a durement marqué nos joueurs physiquement. Ils se font déborder par les jeunes grenoblois, qui s'imposent logiquement, 41 à 7.
Le Stade Rochelais conserve son titre en finale face à Lyon. Grenoble complète le podium, l'ASM terminant 4e.

Philippe Gauran et Adel Fellah font le même constat sur ce tournoi. "Le Championnat à VII est difficile. Il exige des joueurs aux qualités athlétiques exceptionnelles, dotés de beaucoup d'expérience." nous dit Philippe. "Nous avons ces joueurs aux qualités physiques. La volonté du club est de confronter le plus tôt possible nos joueurs au plus haut niveau. Notre groupe est très jeune par rapport à d'autres équipes, et est donc forcément moins expérimenté. Pour autant, les gars se sont très bien comportés, on a vu de très belles choses", rajoute Adel. "Notre groupe en cette période de Coupe du Monde est amputé de pas mal de joueurs, retenus avec le groupe pro. On a bien senti que leur expérience nous a manqué à certains moments." disent en cœur Adel et Philippe, avant de conclure "On ne va pas se plaindre de l'absence de ces joueurs. Notre boulot, c'est de les emmener au plus haut, et de les aider à y rester. Leur absence, ou plutôt leur présence avec les pros, est bénéfique pour les Espoirs. Ça permet à ceux qui ne sont pas avec les pros, de s'affirmer un peu plus, de prendre de l'assurance, de cumuler du temps de jeu, et de prétendre à être avec les pros plus tard dans la saison, ou la saison prochaine".


Texte : JB/ASM Omnisports Rugby
Photo : Renaud Baldassin








Retour