Les Crabos à Leicester : Suite et fin

15 août
Les Crabos à Leicester : Suite et fin

Après une arrivée à Leicester marquée par un voyage chaotique, dû aux conditions de mer difficile, le groupe Crabos a pu prendre possession des lieux rapidement.


Comme le soulignait Fred Sciauvaud, l'important était de faire découvrir une autre culture aux joueurs, qu'ils sortent de leur cocon Jaune et Bleu. Très vite sur le terrain, le staff a mis les joueurs dans le dur, dans le rouge, capots ouverts pour certains. Les préparateurs physique ont parfaitement compris le discours des coaches : pour avoir un groupe soudé, il faut les faire souffrir. Tous les entraînements ont été axés sur le travail à intensité maximale. A tel point que le soir, les joueurs n'ont eu aucune difficulté à s'endormir.

Sur invitation de l'encadrement des Tigers, le staff et l'encadrement des Crabos a pu vivre un moment de franche camaraderie avec leurs homologues britanniques. L'anglais étant très joueur et voulant montrer sa supériorité aux français dans tous les domaines, notre staff a dû faire preuve de beaucoup d'abnégation pour résister à la légendaire "perfide Albion" (somme toute parfaitement sympathique et amicale). Le lendemain, tout le groupe, staff, encadrement et joueurs se sont rendus sur les installations des Leicester Tigers. Ils ont pu fouler la mythique pelouse du Welford Road Stadium, visiter l'intégralité des installations. Tous, joueurs, staff, encadrement ont été impressionnés par la qualité des infrastructures, aussi bien pour les joueurs, le staff, que pour les supporters.

Après ces réjouissances, toute l'équipe s'est mise en configuration match. Car il ne faut pas oublier que pour clore en beauté se périple anglais, une opposition qui dépasse largement le cadre de l'entraînement était prévue. Cette rencontre, qui s'es déroulée ce mercredi en fin de journée, a été l'occasion de mettre en place de nouvelles combinaisons, de nouvelles stratégies. Elle s'est jouée en 4 périodes de 20 minutes. Le but est de travailler. Pas d'user inutilement les organismes avant une saison qui s'annonce longue.

C'est sous un temps typiquement britannique, à savoir pluie battante, que les deux équipes s'apprêtent à entrer sur le terrain. Avant le match, Fred Sciauvaud (entraîneur des avants), fidèle à son franc-parler, s'adresse à ses joueurs sans détour. "Ce club vit par rapport à sa tradition. Leur logo, leur histoire, leurs anciens joueurs.... Nous aussi, on doit avant tout respecter notre club. Jean-Marc (Gerbaulet) va vous remettre les maillots, lui l'ancien talonneur de l'ASM. Respectez ce logo, ce maillot, notre drapeau, ce sont ces couleurs Jaune & Bleu, on doit se rallier à lui. Pas d'hésitation, avancez toujours et toujours, attaques, défenses, mauls, mêlées... La différence se fera sur le mental, avec une vérité : Soyez des hommes ! Jouez votre destin, et GAGNEZ".
Laurent Burg (entraîneur des 3/4), tient un discours similaire "Avant tout, il faut prendre vos repaires. Jouez comme vous savez le faire. Le challenge de cet après-midi, c'est de faire ce qu'il y a à faire et ça va bien se passer. Vous êtes des joueurs de Rugby, jouez au Rugby ! On est chez des Britanniques, ils vont vous défier, ils adorent ça, c'est dans leurs gènes, dans leur éducation. Soyez Prêts !!! Dites vous Je suis le Meilleur, je suis un gagneur. Soyez au Rendez-vous"

Le début de la rencontre est marqué par une domination de l'ASM dans l'envie. Les jeunes s'arrachent, ils plaquent à tour de bras. Mais ce sont les anglais qui passent en 1er. Le discours des coaches prend tout son sens. Malgré le caractère amical de la rencontre, les anglais montrent qu'ils ne sont pas là pour s'amuser. Ils sont là pour faire la seule choses qu'ils sachent faire : gagner. Nos jeunes joueurs, qui ne manquent pas de fierté, ne se laissent pas faire. Ils appliquent les consignes à la lettre : jouer au rugby. Ils mettent les anglais dans le difficulté. Ces derniers savaient qu'ils devraient s'employer pour nous battre, mais ils ne pensaient probablement pas tomber sur un groupe si décidé. L'ASM inscrit 6 essais (Bonnefoy, pénalité, Vaz, Simutoga, Artaud, Kloeckner). Leicester 4 essais. Mais à la fin, c'est l'ASM qui gagne.

Malgré la frustration d'avoir perdu, les anglais, beaux joueurs, tiennent à entretenir une belle amitié entre les deux clubs, les deux groupes, les deux équipes. Les joueurs et le staff partagent un réel moment d'amitié et de camaraderie, avant de devoir penser à préparer le retour en terres auvergnates.

"Ce voyage, il a fait du bien. On a travaillé dur, les gamins en ont bavé, ils se sont fait plaisir. Et en plus, ils se paient le luxe de battre les anglais, chez eux." nous dit Fred Sciauvaud. Laurent Burgrajoute "la préparation est encore longue, on a encore du boulot, mais je pense, on pense avec Fred qu'on a lancé le groupe sur de bons rails. C'est aux joueurs de confirmer maintenant."




Texte : FB et JB / ASM Omnisports Rugby
Photo : FB / ASM Omnisports Rugby

Retour