Bilan de la saison des Crabos

18 juil.
Bilan de la saison des Crabos

Anti-chambre des Espoirs, la catégorie Crabos est entièrement tournée vers le très haut niveau, avec comme principal objectif de préparer les jeunes joueurs aux exigences du professionnalisme.


Avec un fonctionnement un peu différent des années précédentes, et un recrutement de grande qualité, l'équipe avait "les moyens d'accrocher au moins le carré final" nous dit Fred Sciauvaud. Mais avec des joueurs dominants qui s'entraînent toute l'année avec les Espoirs, "on a eu du mal à faire prendre la mayonnaise entre des joueurs qui venaient d'horizons très différents" rajoute Fred. Mais d'un coup, ça a pris. Les bons mots au bon moment sont venus agréger ensemble des caractères très différents, des joueurs aux ambitions différentes. "C'était compliqué, ça a demandé beaucoup d'énergie pour mettre l'individuel au service du collectif, on y est pas trop mal arrivé." La difficulté réside dans le fait que les joueurs qui sont venus pour faire une carrière au plus haut niveau jouent avec des jeunes qui jouent, à haut niveau certes, mais entre copains. La cohabitation n'est pas forcément évidente, mais avec des échanges réguliers entre les joueurs, on y arrive petit à petit.

C'est aussi pourquoi, quelle que soit l'ambition du jeune, le joueur est au centre du projet. Les recrutements externes ont été avant tout gérés par Xavier Sadourny, pour répondre par anticipation à un besoin de l'équipe professionnelle dans quelques années. Le staff Crabos doit s'adapter. "C'est normal, les différents staffs sont au service du club avant tout, c'est à nous de nous adapter, pas au club" rajoute Fred. Une grande difficulté à gérer, mais c'est un point que Fred soulève depuis plusieurs années maintenant, c'est que "les joueurs sont très sollicités toute l'année. Entre la scolarité et les sélections, les joueurs sont usés et on a en fin de saison, pour les phases finales, des effectifs décimés par les blessures à gérer". Cette saison par exemple, sur 36 joueurs, 11 étaient blessés en fin saison, et des joueurs dominants qui pèsent sur un match.

Cette hécatombe de joueurs pour les phases finales, "ce n'est pas une excuse pour expliquer la défaite en 1/8 finale contre Toulouse. Si tu es le meilleur, tu gagnes, peu importe ton équipe. Et nous, sur ce match, on n'a pas été les meilleurs", renchérit Fred. Même si les gars ont bien respecté le plan de jeu, ont été très sérieux, le match se joue à une multitude de détails. "On domine, mais on est incapable de scorer sur ces temps forts. On commet une grosse erreur individuelle qui nous empêche de marquer. Le petit détail qui fait la différence. La passe mal ajustée, le petit coup de pied qui est mal dosé. Des détails qui nous coûtent cher au final. Et puis en fin de match, une bêtise qui amène 2 essais coup sur coup. Rien à dire, Toulouse a mieux maîtrisé son match, ils sont passé, pas nous."

Malgré cette déception en phase finale, la saison est belle. Les dominants ont montré du caractère, ils ont tiré les autres vers le haut. Un petit regret tout de même par rapport au Racing. "Chez eux, ils étaient vraiment trop forts. Mais chez nous, ils étaient prenables. Je retiens surtout l'engagement énorme de mes gars, parce que ça tapait vraiment très fort" nous dit Fred.

Et puis le fonctionnement était clair avec tous dès la préparation d'avant-saison. Les dominants, ceux aux meilleurs potentiels, s'entraînent avec les Espoirs. Chacun sait ce qu'il a à faire pour en faire partie. "Le joueur adhère ou n'adhère pas. S'il n'adhère pas, il n'a pas sa place avec le groupe." rajoute Fred Sciauvaud. "On a eu des joueurs impliqués, qui ont bossé dur toute l'année. On a pu faire s'entraîner les joueurs 2ème année qui avaient été repérés avec les Espoirs, pour qu'ils voient que les exigences étaient encore plus fortes qu'en Crabos. Du coup, sur 18 joueurs, on en a 14 qui passent Espoirs chez nous. C'est pas mal, ils ont bien bossé les gamins."

La saison prochaine, les Crabos partent sur de bonnes bases. Les jeunes qui viennent de U16 ont vécu une superbe aventure cette année, ils se connaissent pour certains depuis les U9. Avec les joueurs qui seront en 2ème année Crabos, ils se connaissent aussi très bien. Tout est réuni pour qu'un groupe solide se forme très vite. Et puis l'intégration de deux recrues externes devraient bien se passer aussi, surtout que les Crabos partent en stage de préparation chez les anglais de Leicester. "Ils découvriront d'autres méthodes de travail, une culture différente, à eux et à nous de prendre tout ce qu'il y a de positif pour faire grandir le groupe tout au long de l'année." explique Fred, avant de conclure "Le passage de Cadets à Crabos est très compliqué. Et si on veut avoir une équipe performante et de futurs joueurs performants, on n'a pas le droit de se planter sur le choix des jeunes."




Texte et interview : JB / ASM Omnisports Rugby
Photo : David Zima

Retour