Historique

Le judo est né au Japon, en 1882, mais il est relativement jeune en France où il n’a pas 50 ans. L’annonce de la création de la Fédération Française de Judo et Ju-Jitsu est parue au Journal Officiel du 5 décembre 1946, après avoir été, quatre années durant, la section judo de la Fédération Française de Lutte.

Moins de trois ans plus tard, au printemps 1949, sous l’impulsion de Laurent Gazet, professeur de judo, s’ouvrait au 20 de la rue des Gras à Clermont-Ferrand, le Judo-Club d’Auvergne, première salle à pratiquer cette discipline dans notre région. À cette époque, il n’y avait qu’une centaine de clubs de judo en France.

L’engouement des sportifs clermontois fut tel pour cette spécialité que la salle de la rue Desgras fut bien vite trop exiguë. En 1963, la salle étant devenue beaucoup trop petite, le Président du Judo-Club d’Auvergne, Monsieur Morin, ami de Monsieur Aurine, qui présidait, lui, aux destinées de la section Lutte de l’ASM, prenait contact avec les dirigeants Montferrandais. Le pas fut rapidement franchi et le Judo-Club d’Auvergne devint section Judo de l’A.S. Montferrandaise.

Cette section avait pour Président-Fondateur M. Aurine, pour secrétaire M. Morin et M. Gazet, Directeur technique. Deux ans plus tard, le judo quittait la tutelle de la section lutte et M. Morin en devenait Président.

Les entrainements avaient lieu tous les jours, dans les salles de la rue Montlosier. Le jeudi et le samedi étaient réservés plus particulièrement aux enfants et ils étaient nombreux. Devant la progression constante du nombre de licenciés, le tapis dût être agrandi en 1968.

L’engouement des Clermontois se poursuivit et le tapis dût être encore agrandi plusieurs fois.

C’est en 1973 qu’un jeune judoka, Michel Pegart, aujourd’hui ceinture noire 6e dan, succéda à Laurent Gazet, appelé à d’autres responsabilités. Après le décès de Monsieur Morin, Monsieur Gazet devint le 3e président de la section Judo.

Cette section, forte de 300 membres, fonctionnait tous les jours, sous la direction de Michel Pegart, professeur diplômé d’état, assisté de deux autres enseignants diplômés d’état, Jean Saurat et Nazario Cardenas. Michel Pegart était, par ailleurs, instructeur d’arbitre de la Ligue d’Auvergne de Judo et arbitre international.

PALMARÈS