[Portrait de] Morgan Lagrange

27 août
[Portrait de] Morgan Lagrange

Morgan Lagrange, éducateur sportif à la section Football de l'ASM, est passionné de ce sport qu'il pratique depuis l'âge de 6 ans au sein du Club jaune et bleu. Il entraine depuis plusieurs années la catégorie des U18-U19 et organise, au sein de cette section, différents tournois et stages pour les plus jeunes. S'il aime la compétition et l'excellence, ce sportif porte une attention toute particulière à la transmission de valeurs fortes à ses joueurs comme l'exigence individuelle, le dépassement de soi et la solidarité.

ASM : Morgan, pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

Morgan Lagrange : J'ai 32 ans… et cela fait 27 ans que je suis au club de l'ASM ! J'entraine la catégorie des U18 - U19 de la section football depuis maintenant 5 ans après avoir coaché les différentes catégories du Club, notamment les plus jeunes. J'ai passé différents diplômes sportifs, notamment deux BPJEPS (Brevet Professionnel Jeunesse, Éducation Populaire et Sport), 1 sports collectifs, mention foot et 1 mention activités physiques pour tous. Parallèlement, j'ai obtenu le BEES 1er degré Football et le BEF Football. Je souhaite maintenant poursuivre mon cursus de formation pour valider un DEJEPS (Diplôme d'Etat Jeunesse, Éducation Populaire et Sport). De plus, depuis 2011, , je suis éducateur au sein du district du Puy-de-Dôme où mes missions me permettent de balayer largement toutes les palettes de ce sport (foot à l'école, formation de cadres, détection et perfectionnement des joueurs, labélisation des Clubs,…) Je suis également, ponctuellement, formateur à l'ADPS (Association pour le Développement Professionnel des Sportifs) et je travaille au sein du pôle ASM Vitalité, sur la partie ludo-sportive, depuis 5 ans.

ASM : Comment êtes-vous arrivé au sein du club de l'ASM ?

ML : J'ai débuté le football à l'ASM à l'âge de 6 ans, en suivant les traces de mon frère qui le pratiquait déjà dans ce Club. Mon père avait fait le choix de ce Club par connaissance et renommée.

ASM : Quelles sont vos missions ?

ML : Au sein de la section football, j'exerce plusieurs fonctions mais la principale est le suivi de l'équipe U18 – U19. J'encadre, j'éduque, je gère le contenu des entraînements et j'assure le suivi sur les compétitions. Pour cette catégorie, il y a quatre entraînements par semaine, une séance de musculation et les matchs les weekends. Cette activité est très dense et demande un investissement important pour préparer les jeunes à la compétition et au passage chez les seniors.
Je m'occupe également de l'organisation des tournois et des stages pour les jeunes.
Notamment un tournoi de futsal qui se déroule tous les ans, en janvier, et regroupe 32 équipes de U9. Et, bien sûr, le célèbre tournoi Jules Sbroglia ! Ce tournoi regroupe en général une cinquantaine d'équipes de U13, ce qui représente 250 matchs et mobilise 70 bénévoles sur deux jours, chaque début de saison sportive. Les bénévoles sont des éducateurs et des dirigeants de la section ainsi que des parents de jeunes du club.. Ce tournoi nécessite une logistique conséquente.. Le point fort de ces deux journées est de pouvoir préparer les jeunes au début de la compétition, avec pour fil conducteur la convivialité. Le challenge Jules Sbroglia permet également de réunir l'ensemble de la section football de l'ASM autour d'un événement commun, cela solidifie les liens !
J'organise aussi un stage pendant les vacances de Pâques pour les catégories allant de U9 à U13. C'est une façon de récompenser les enfants de l'école de football. Et, enfin, j'épaule Christian Goulaux pour actualiser le site internet de l'ASM Football.

ASM : Quel est votre objectif pour la saison ?

ML : L'un des objectifs est la remontée des U18 au niveau national U19, meilleur niveau en ce qui concerne la formation des jeunes.
Je souhaite également former les joueurs pour le passage en senior car il n'y a pas de catégorie plus élevée que les U18-U19 à l'ASM. Mon rôle en tant qu'entraineur est aussi de les accompagner et de les conseiller pour trouver un nouveau club. A partir du mois de mai, le téléphone sonne très souvent ! De nombreux clubs connaissent notre niveau d'exigence et de, de ce fait, souhaitent recruter nos joueurs asémistes.. C'est gratifiant, pour moi, de voir ses anciens joueurs évolués au niveau sénior dans de bons clubs mais c'est également frustrant de les laisser partir.

ASM : Que vous apportent le football et le fait d'être entraîneur?

ML : Ce que j'aime, c'est surtout l'échange avec les jeunes, être en extérieur et l'aspect
collectif. Je m'enrichis au travers des relations humaines.. Humainement, travailler avec des enfants de 6/7 ans, des adolescents de 14/15 ans et des « presque adultes » de 17/18 ans, est passionnant et très différent ! Les saisons se suivent mais ne se ressemblent jamais. La formation est très importante pour moi mais la compétition prend tout son sens avec les U18. C'est beaucoup d'adrénaline pendant les matchs J !
Je me sens véritablement chanceux car je vis par et pour ma passion et je réalise des choses différentes tous les jours dans mes différentes fonctions.

ASM : Qu'est-ce qui vous plaît dans le football ?

ML : La compétition et l'ambiance des terrains. Les relations avec les autres
éducateurs, les dirigeants et les joueurs sont aussi un point fondamental.
Les valeurs comme la solidarité et le respect sont véhiculées par les sports collectifs et notamment le football. Ce sont des règles de vie importantes pour moi, alors je souhaite les transmettre aux joueurs tout comme la volonté de performance et l'envie de tendre vers l'excellence.
La conduite que l'on peut avoir sur un terrain se retranscrit dans la vie ; c'est essentiel de les transmettre aux jeunes.

ASM : L'ASM en quelques mots ?

ML : Le côté familial, le professionnalisme dans tous les sports, l'exigence et le partage !

ASM : Si vous étiez un restaurant, un endroit ou un événement à Clermont-Ferrand,vous seriez ?

ML : Je serais de nombreux stades de football en France et à l'étranger, le Stade Marcel-Michelin, et le Puy-de-Dôme pour observer Clermont-Ferrand et mon Club.

ASM :Si vous n'aviez pas fait de football, quel sport auriez-vous pratiqué ?

ML : Du football... Je fais du football depuis l'âge de 6 ans, et c'est une histoire de famille. Mon père, mon oncle, mon frère, tous ont fait du foot. Alors il est difficile de concevoir que je puisse pratiquer un autre sport. Je fais du squash régulièrement et je vais courir aussi,… mais le football reste ma passion première.

Retour