[Portrait de] Lucie Merle

26 sept.
[Portrait de] Lucie Merle

Asémiste depuis peu, Lucie Merle est déjà très engagée au sein du Club Jaune et Bleu. Rugbywoman à l'ASM Romagnat, Aide aux devoirs dans le cadre de la Cité de tous les Talents, elle souhaite avant tout pouvoir transmettre et véhiculer les valeurs du club, qu'elle trouve fondamentales. Concernée par le double parcours (sport et études), puisque c'est son quotidien, Lucie aime pouvoir aider les jeunes sportifs à tendre vers l'excellence.

ASM : Lucie Merle, pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

Lucie Merle : J'ai 21 ans et je fais des études en STAPS. J'ai choisi la filière Activité Physique Adaptée Santé parce que j'aimerais, plus tard, travailler avec les enfants en situation de handicap physique ou mental. Je n'ai débuté le rugby qu'à l'âge de 18 ans lorsqu'une équipe féminine a été créée, chez moi, en Haute-Loire. Le rugby est une passion familiale. Mon père en a fait et a entraîné très longtemps des équipes de jeunes. Mon frère est également passionné. Il était presque « normal » que je m'y mette aussi, bien que je sois tombée dans la marmite du sport depuis toute petite, autant collectif qu'individuel J

ASM : Comment êtes-vous arrivée au sein du club de l'ASM ?

LM : Avec mon arrivée à Clermont-Ferrand pour les études, j'ai découvert le rugby en championnat universitaire et j'ai fait la connaissance de joueuses asémistes. J'ai donc intégré le club jaune et bleu il y a un an.

ASM : Quelles sont vos missions au sein de l'ASM ?

LM : J'ai redoublé ma deuxième année de STAPS, et comme j'ai validé certaines matières, je cherchais un travail étudiant. L'ASM avait besoin d'éducateurs pour encadrer l'aide aux devoirs les après-midi. J'ai souhaité rejoindre ce dispositif avec la volonté d'aider et de participer à la construction des enfants et de leur rapport école/sport.

J'accompagne l'aide aux devoirs des jeunes asémistes, dans le cadre de la « Cité de tous les talents », à raison de 17 heures 30 par semaine. Ce dispositif, mis en place par l'ASM, prend en charge une centaine de jeunes sportifs du club disposant d'un emploi du temps aménagé pour pouvoir pratiquer leur activité physique. Ils sortent plus tôt de cours. C'est dans ce cadre que, tous les après-midi, je les soutiens dans leurs révisions et leurs exercices pour qu'ils puissent ensuite se concentrer sur leurs entrainements. C'est essentiel, pour moi, de leur inculquer que l'école est aussi importante que le sport et qu'il ne faut pas la négliger !

En ce qui concerne le rugby, je m'entraine cinq fois par semaine avec l'ASM Romagnat. Cela représente trois entrainements « terrains » et deux entrainements en salle de musculation. S'ajoutent deux séances avec le Centre Universitaire aux Cézeaux.

A côté de ces activités, je suis des cours à la Fac, où j'ai un emploi du temps aménagé… heureusement J

ASM : Quel est votre objectif pour la saison ?

LM : Je me suis blessée au ménisque l'an passé. J'ai subi une opération en fin de saison dernière. Je suis toujours en convalescence mais je vais pouvoir recommencer mon activité sportive et participer au championnat avec l'équipe 2 dans quelques semaines. J'espère pouvoir, au fil de la saison, intégrer l'équipe 1.

ASM : Que vous apportent vos différents rôles au sein de l'ASM ?

LM : Dans le cadre de l'aide aux devoirs, je trouve très important de transmettre les valeurs fondamentales de l'école. Les sportifs que j'encadre à l'aide aux devoirs sont jeunes et parfois il leur est difficile de prendre du recul avec leur pratique sportive. Il est donc nécessaire de leur faire comprendre qu'en plus du sport, il faut un bagage scolaire solide. Au sein de l'ASM, ces valeurs sont bien transmises. Beaucoup de dispositifs sont mis en place pour que les jeunes puissent allier école et sport de haut-niveau. J'aime pouvoir apporter ma pierre à l'édifice et voir ces jeunes progresser scolairement et sportivement J

Je me sens tout à fait concernée par ce sujet parce que je suis dans le même cas qu'eux. Cela me permet aussi de comprendre les difficultés qu'ils peuvent traverser.

Concernant le rugby, l'aspect collectif m'apporte énormément. Avec tous les entrainements, je n'ai pas beaucoup de temps pour voir mes amis à l'extérieur. Alors, être au sein d'une équipe permet de rencontrer du monde et faire de belles connaissances J

Des valeurs fortes sont véhiculées dans le rugby, comme l'entraide ou le soutien, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Cela permet d'affronter les épreuves tout autant que de partager les victoires.

Le rugby permet aussi de se défouler et ça me fait beaucoup de bien J

ASM : Qu'est-ce qui vous plaît dans vos différentes missions?

LM : Les valeurs transmises au sein de ce club, comme le respect ou encore l'entraide, sont importantes. Je pense aussi à l'aspect scolaire qui ne doit pas être délaissé ainsi que le haut-niveau. Je partage ces valeurs et je suis fière de pouvoir les porter également, que ce soit en tant que joueuse ou éducatrice. Conseiller, guider et donner un point de vue aux jeunes est crucial pour moi !

Le sport collectif me plait beaucoup. Je pense qu'en grandissant il est nécessaire de prendre part à un « collectif » non seulement pour connaitre de nouvelles personnes mais également pour avoir une place au sein d'un groupe et en comprendre les enjeux.

Ce qui est également plaisant à l'ASM, c'est de pouvoir côtoyer d'autres sections. Par exemple, avant notre séance de musculation, il y a la section Handisport & Sport Adapté qui s'entraine. C'est agréable de croiser ces sportifs et de partager un moment avec eux ! Cela permet de découvrir et comprendre toutes les facettes de l'ASM ainsi que les différents dispositifs mis en place par les sections.

ASM : L'ASM en quelques mots ?

LM : L'ASM est une grande famille. Alors le terme « Ensemble » convient bien. Par exemple, j'ai dû effectuer un stage dans le cadre de mes études APAS. Il a eu lieu au sein du pôle ASM Vitalité. L'équipe a été super avec moi. J'ai beaucoup appris sur les différentes pathologies ! L'expérience a été très riche. L'aspect sport, réussite également, et bien sûr l'excellence qui sont des valeurs fortes véhiculées par le Club.

ASM : Si vous étiez un restaurant, un endroit ou un événement à Clermont-Ferrand, vous seriez ?
LM : Je serais un endroit convivial, où l'on mange bien, et où l'on peut se retrouver entre amis… le Bougnat Burger par exemple.

ASM : Si vous n'aviez pas fait de rugby, quel sport auriez-vous pratiqué ?

LM : J'ai toujours fait beaucoup de sport comme le taekwondo, l'athlétisme et le handball. Mais c'est surtout la gymnastique que j'ai pratiquée le plus longtemps. C'est certainement cette discipline que j'aurais continuée s'il n'y avait pas eu d'équipe de rugby féminin chez moi.

Relations presse :

Corinne Cazabonne : 06 70 54 80 21
Typhanie Montmaneix : 06 07 99 04 23
www.asm-omnisports.com
www.facebook.com/ASMOmnisports63

Retour