[Portrait de]... Charlotte Joal

05 juil.
[Portrait de]... Charlotte Joal

[Portrait de] Charlotte Joal
Charlotte Joal, coach ASM Vitalité et entraîneur de basket à l'ASM, est passionnée par les activités physiques.
Sportive aux multiples casquettes, Charlotte est une professionnelle qui a pour mission de développer les APA (Activités Physiques Adaptées), au sein du pôle ASM Vitalité.
Fidèle au Club et au territoire clermontois depuis toujours, elle aime avant tout le contact humain et le
travail en équipe.

ASM : Pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?
Charlotte Joal : Je suis née à Clermont et j'adore le sport ! J'ai suivi des études en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) d'abord à Clermont-Ferrand (Licence 3 - Activités Physiques Adaptées) puis à Lyon (Master 2 - Préparation du sportif : aspects Physiques, Mentaux et Ré-athlétisation).
Aujourd'hui je vis de ma passion sportive en travaillant sur différents projets : coach sportif, entraîneur et coach de basket-ball, professeur d'APA et préparatrice physique.

ASM : Comment êtes-vous arrivée au sein du club de l'ASM ?
CJ : Étant joueuse de basket sur la région depuis mon plus jeune âge, un coach (Mathieu Dabert) m'a contactée pour jouer au sein du club jaune et bleu, à l'époque en entente avec le Stade Clermontois. Le projet était intéressant, mais je rentrais de l'étranger et mon but était avant tout de trouver un emploi. De fil en aiguille, j'ai pu rencontrer le président et la directrice technique de la section Basket de l'ASM grâce à Carole Labalte, avec qui j'avais passé mon BE1 basket deux ans auparavant. J'ai été employée en contrat d'accompagnement d'aide à l'emploi pendant deux saisons comme entraîneur et joueuse de la section basket.
Rapidement j'ai eu l'opportunité de faire mes preuves également sur le Pôle santé bien être, maintenant appelé ASM Vitalité. En 2014, je signais mon 1er CDI, grâce à une autre Carole… Force, et aujourd'hui, je finis ma 5ème saison au club.

ASM : Quelles sont vos missions ?
CJ : Au départ, mon volume horaire était conséquent sur la section basket avec l'entraînement, le coaching d'équipes jeunes et la préparation physique de la section, mais j'ai rapidement évolué. Cette saison je travaille seulement avec l'équipe Senior Féminine 1 de l'ASM. Le reste de mon temps je le consacre au coaching sportif en entreprise.
Je coordonne une des offres de sport santé de l'ASM, les APA : Activités Physiques Adaptées pour des adultes ayant des incapacités ou une diminution de leur condition physique à cause de maladies diverses de longue durée. (ALD)

ASM : Quel est votre objectif pour la saison ?
CJ : Côté basket, l'objectif de la saison était de se qualifier pour la phase de pré-nationale avec l'équipe de jeunes filles qui m'avait été confiée.
Nous avons rempli cet objectif dès le mois de décembre. La seconde phase était plus axée sur la formation que sur les résultats proprement dits.
Coté ASM Vitalité, les objectifs étaient variés. D'une part, l'objectif était de garantir une prestation d'encadrement physique adaptée et de qualité toute l'année, sur les différents cours qui m'étaient attribués. D'autre part, il était de gérer et de communiquer avec les référents des autres offres au sein de l'ASM Vitalité pour garantir le fonctionnement global du Pôle et de l'équipe des coachs, tout en essayant de construire et de développer l'offre APA notamment dans la recherche de partenariats et la création de nouveaux projets. La journée du 12 juin, au cours de laquelle nous avons fêté les 5 ans des APA, a terminé la saison en beauté.

ASM : Qu'est-ce que vous apportent vos différentes activités professionnelles ?
CJ : Une forte dépense d'énergie et de temps !! C'est vrai, mais je m'ennuierais si les tâches étaient monotones.Toutes mes missions et interventions au sein des différentes sections de l'ASM m'ont permis de développer des compétences dans les différents domaines que j'ai pu étudier au sein de mon cursus universitaire.
L'ASM a ce point fort : être multi activités. Les jeunes stagiaires, éducateurs et coachs en devenir doivent s'en servir comme un tremplin ! C'est génial de pouvoir s'expérimenter dans de nombreuses disciplines, d'autant plus qu'ici il y a des experts dans chaque section. Avec l'expérience, il est possible ensuite, de se spécialiser et pour certains de pérenniser leur emploi. Ceci est de plus en plus vrai avec l'articulation de l'ASM VITALITE et des autres sections sportives qui se complètent. Cela ne peut qu'être stimulant pour eux.

ASM : Qu'est-ce qui vous plait dans votre travail à l'ASM ?
CJ : En plus de la diversité des tâches, je dirais le contact humain. Que ce soit avec des enfants à qui il faut apprendre la motricité et les règles de vie, des adultes qui ont besoin de conseils et d'aide pour améliorer leur hygiène de vie et leur condition physique, que des seniors qui luttent contre une maladie et recherchent du bien-être. Les messages à transmettre et la façon de le faire sont très différents d'un public à l'autre, cela demande des connaissances et de l'adaptation. C'est très riche ! De plus, ayant baigné dans un sport collectif toute ma vie, je n'envisage pas de travailler sereinement sans avoir de bonnes relations avec mes collègues et responsables. Le travail d'équipe me paraît fondamental pour avancer ensemble dans une direction commune et partagée par tous.

ASM : L'ASM en quelques mots ?
CJ : L' ASM représente une facette de la région clermontoise, c'est un incontournable, surtout lorsqu'on l'associe à la manufacture et au rugby professionnel. Mais si vous avez bien suivi, ce n'est pas que cela !!!
La volonté de l'omnisports est de tendre à se développer dans différents champs compétitifs bien sûr, mais aussi par l'intégration sociale (avec Sport Avenir Jeunesse) et dans le domaine de la santé et du bien-être (ASM Vitalité). C'est un club centenaire mais qui vit avec son temps.

ASM : Si vous étiez un restaurant, un endroit ou un événement à Clermont-Ferrand, vous seriez ?
CJ : Je suis née ici mais pour autant je ne connais certainement pas tout mon territoire sur le bout des doigts… J'adore le sport et la nature, alors je dirais … que je serais la randonnée du Puy de Jumes et de Coquille, que j'ai adoré faire avec ma mère. Cette randonnée, dotée d'une flore contrastée, est accessible, mais peut être un vrai challenge en courant si on se fait surprendre par la côte pour monter au sommet du Puy de Jumes ! … Du sommet il est possible de contempler un panorama de la chaîne des Puys et du Puy-de-Dôme sous un angle différent de la vue « ordinaire » que l'on peut avoir depuis Clermont-Ferrand et ses plaines, tout en se sentant libre et coupé du reste du monde.
Et si je devais rêver, d'un point de vue professionnel, j'aspirerais à devenir une manifestation locale prenant de l'ampleur dans le domaine du sport santé permettant la mise en réseau des différents acteurs et l'éclosion de projets avant-gardistes dans ce domaine…

ASM : Si vous n'aviez pas fait du Basketball, quel sport auriez-vous pratiqué ?
CJ : Certainement beaucoup d'autres !! J'adore le ski, je cours, et du fait de mon travail je pratique plusieurs activités fitness… J'apprécie de plus en plus les activités en pleine nature pour contraster avec mes disciplines exclusivement « indoor ». Les sports individuels, tels que l'athlétisme et le tennis m'auraient plu, également, pour les sensations de dépassement de soi et afin de se forger un mental d'acier.

Retour